II. Le daltonisme : une anomalie d’origine génétique

II) Hérédité de l'anomalie


Pourquoi les personnes de sexe masculin sont-ils plus touchés par le daltonisme que les personnes de sexe féminin ?


Les gènes de l'iodopsine M et de l'iodopsine L, situés dans le chromosome X, sont récessifs. Le gène normal s'impose au gène anormal, il est dominant par rapport à lui. Si l’individu possède l’allèle dominant, qui correspond à l’allèle normal dans le cas de cette anomalie, le phénotype du daltonisme ne s'exprimera pas.

 

 

 

 


im5.jpg

 

 

La femme possède deux chromosomes X.

Pour qu’une femme soit daltonienne, il faudrait donc qu’elle ait deux chromosomes X anormal. Si elle porte un chromosome X normal et un chromosome X anormal, l’anomalie ne s’exprimera pas. 
En effet, le gène manquant ou défectueux situé sur un chromosome est compensée par l’autre chromosome X portant un gène normal.

Une femme peut donc être porteuse du gène anormal sans être atteinte de daltonisme. Elle est dans ce cas porteuse saine, et peut le transmettre à sa descendance.

 

 

Sexe de l’individu

Chromosomes sexuels

Expression du gène au niveau du phénotype

 

Probabilités

 

Femme

 

XX

 

 

Daltonienne

(2 chromosomes X anormaux, l’individu est daltonienne)

¼

 

 

 

 

 

 

 

Femme

 


XX


Non daltonienne

(2 chromosomes X normaux)

Femme

 

XX

 

 

Non daltonienne

(1 chromosome X normal et 1 chromosome X anormal, l’individu est porteur sain)

Femme

 


XX

 

 

Non daltonienne

(1 chromosome X anormal et 1 chromosome X normal, l’individu est porteur sain)

 

X : Chromosome X normal

X : Chromosome X anormal

 

_______

 

Quant à l’homme, il possède un chromosome X et un chromosome Y. Le chromosome Y ne peut pas compenser le gène défaillant. Par conséquent, il lui suffit seulement d’avoir un chromosome X anormal pour qu’il soit atteint du daltonisme.


 

Sexe de l’individu

Chromosomes sexuels


Expression du gène au niveau du phénotype

Probabilités

Homme

 

XY

 

 

Daltonien

(1 chromosome X anormal, l’individu est daltonien)

½

 

 

Homme

 

XY

 

 

Non daltonien

(1 chromosome X sain)

 

: Chromosome X normal

: Chromosome X anormal

Y : Chromosome Y (pas d’influence)

 

Ainsi, la probabilité d'être daltonien est plus importante chez un homme que chez une femme.

8 votes. Moyenne 3.88 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site